Emil Frey Jaguar G3 – Vue casque

Nouvelle mise à jour pour Assetto Corsa Competizione. Cette fois-ci, une Jaguar modifiée par des Suisses. La voiture issue du championnat Blancpain GT, elle est donc au niveau des Ferrari 458, BMW M6 et autres.

Premier tour de roues et premier freinage. Gros sous virage, freins très sensibles. Je vais donc dans le setup modifier un peu le comportement de la voiture. Toujours ce sous-virage. Je dois pousser dans le setup pour avoir un comportement correct. Elle n’est pas si évidente à prendre en main. De plus la puissance est en deça des autres voitures disponibles. Pour ma part, je ne prends pas de plaisir avec cette auto.

Est-ce la même chose en réel? Probable, sachant que les Jaguar ont toujours été un peu capricieuses à piloter.

Ferrari 643 – Prost: le professeur

La Ferrari 643 participa au championnat du monde de Formule 1 de 91. A son volant, Alain Prost. Un pilote méthodique, un technicien. Il est moins impulsif que Senna. Son style de pilotage calculé lui permettra de rivaliser souvent avec le brésilien.

Ici à Imola, la Ferrari à moteur V12 s’en donne à coeur joie devant les tifosi. Elle rugit sur la ligne de départ . La monoplace est rigide et le moteur très nerveux. Il faut dompter ce cheval cabré. Dans ce mod, la 643 est un poil difficile à contrôler. Elle ne prend pas en surprise, mais son comportement n’est pas exemplaire. Je pense que la fougue du V12 lui nuit un petit peu. Peut -être qu’en trichant un peu avec le setup, on peut arriver à quelque chose de correct. Sur des circuits lents (ex: Monaco), il fallait probablement du sang froid en sortie de virage.

Malgré cela, la Ferrari 643 reste une icône de la F1. Le fait de la trouver souvent dans les jouets pour enfants contribue à nous rendre nostalgique de cette diva.

Automobilista – Karting 125cc shifter

Si il y a bien une chose que j’apprécie dans le karting, c’est cette sensation d’épuisement physique lors de sa pratique. On y atteint les limites du kart et de notre corps.

Dans ce mod, on a l’impression de ressentir jusqu’au déformation des pneus. Certe le kart n’est pas puissant, mais étant donné qu’on est au ras du sol, ça va très vite. Les virages sont pris à hautes vitesses, les freinages sont tardifs. Heureusement les sorties sont peu violentes, la faible vitesse aidant.

Le kart présenté ici est un 125cc à vitesses. Le top pour combler le creux du sous-régime des karts qui n’en possèdent pas. Avec cette boîtes, c’est violent. Le kart est constamment dans la plage haute du régime moteur. Lors des freinages appuyés, le frein moteur aide énormément pour l’entrée en courbe.

Pas la peine d’avoir une Porsche ou une Ferrari pour avoir des sensations, un kart vous en procurera autant, si ce n’est plus. Cela pour un coût vraiment abordable.