Moza R12 : Test & Avis

Sim Racer

Pilote e-sport & Passionné de Sim Racing, j’ai décidé de partager ma passion sur ce site web.

Moza R12

Avantages

  • Excellente qualité de fabrication
  • Très bonne sensation de conduite
  • Software complet
  • Plus à l’aise avec les grands volants

Inconvénients

  • Compatible uniquement sur PC
  • Aucun réglage possible on the fly depuis les volants
  • Non compatible avec les anciens volants

Notre note : 9.6/10

Le marché sim-racing est très concurrentiel, surtout avec la multitude d’acteurs qui sont dans le game depuis plusieurs années. L’exemple le plus simple est très certainement les marques Fanatec, Logitech et Thrustmaster qui font dans le sim-racing depuis plus de 20 ans. Mais nous avons tout de même des acteurs jeunes qui ont réussi à rapidement se faire un nom, comme c’est le cas avec Moza Racing.

En l’espace d’un peu plus de 2 ans, le fabricant chinois de périphériques sim-racing nous a offert 6 bases Direct Drive de différentes puissances, dont une compatible avec Xbox, avec un écosystème plutôt complet. Je dois avouer que c’est vraiment impressionnant de sortir tant de bases, avec tout le reste qui va avec.

Parmi les bases que propose Moza Racing, nous avons la R12 qui développe, comme son nom l’indique, 12 nm de couple maxi. Ce périphérique vient judicieusement se placer entre les bases R9 et R16 afin de proposer de meilleures sensations que « l’entrée de gamme », parce que la R5 est clairement destinée à un public novice en sim-racing.

Dans ce qui suit, je vais vous présenter la R12, je vais aborder ses points forts et ses points faibles, et je vais vous donner mon avis dessus.

 

Caractéristiques principales et techniques de la base

  • Base Direct Drive développant 12 nm de couple maxi
  • Dimensions de 22.6 x 15.7 x 12.4 cm
  • Angle de braquage théoriquement infini, mais bridé à 2000° par le software maison de Moza Racing
  • Construction entièrement en aluminium
  • Compatible avec la plateforme PC
  • QR tiré de la compétition automobile

 

Design

Le design de la Moza R12 est quasi identique à ses petites sœurs, à savoir les R9, R5 et R3. Il faut croire que les designers de Moza avaient pour mantra « on ne change pas une équipe qui gagne ». On retrouve donc la forme caractéristique en « X » des autres bases du fabricant, à part les R16 et R21, avec seules différences au niveau des dimensions et du poids.

La peinture noire est très belle, renforçant la sobriété de cette base. D’ailleurs, on ne retrouve que quelques logos ici et là de Moza, avec un petit R12 sur le côté, chose qu’on n’avait pas sur les plus petites bases du fabricant.

Dans l’ensemble, cette base est belle, tout comme les autres je dois dire, et cela lui permet d’être rapidement reconnue sur un setup.

GT DD PRO

Personnalisation du montage

Même si vous avez la possibilité d’utiliser le Table Clamp de Moza pour monter cette base à du mobilier, je ne suis pas très fan de cette solution de fixation. Il ne faut pas oublier que la R12 développe 12 nm de couple maxi, et cela risque de non seulement introduire de la flexion au niveau du Table Clamp, mais aussi d’endommager votre mobilier.

Cela dit, vous pouvez fixer cette base à un cockpit/châssis ou bien un stand sans le moindre problème, car Moza Racing est pratiquement pris en compte par tous les fabricants de ce genre de périphériques sim-racing. Vous avez 4 points de fixation par le bas et ceux-là permettent une excellente stabilité sur un châssis, à condition que ce dernier soit de bonne qualité.

Concernant le QR, il se base sur le D1-Spec mais il est différent de celui qu’on retrouve sur les R5 et les R9. Déjà, il y avait une différence entre les deux petites bases de Moza Racing, et cela continue avec la R12. Au niveau mécanique, les QR sont identiques, mais la connectique diffère, et cela résulte en une non compatibilité des anciens volants (CS, RS et GS, tous en V1) avec la R12, ce qui est franchement dommage pour les coureurs car ils seront obligés de passer à la caisse pour prendre de nouvelles roues.

 

Fabrication et finition

La R12 fait appel à de l’aluminium issu de l’industrie aéronautique pour pratiquement toute sa structure, sauf pour la plaque à l’arrière en plastique où se trouve l’I/O (input/output). La qualité de fabrication est juste superbe, avec une finition exemplaire.

L’aluminium est exempt de tout défaut de fabrication, et permet aussi de refroidir passivement le servomoteur de la base, de même que son électronique. Il faut dire que Moza a une bonne expérience pour la construction de ses produits, surtout les bases, en plus qu’un contrôle qualité plutôt bon, car je n’ai pas encore remarqué de défaut, de pièce mal assemblée ou que ce soit d’autre sur ses produits. Chapeau.

 

Prise en main de la base

Cette base est identique, en termes de forme, aux R9 et R5, avec seules différences au niveau des dimensions et du poids. Pour la taille, c’est un poil plus long (profondeur) qu’une R9, en plus d’être plus lourde bien sûr.

La prise en main de cette base ne se fera qu’une seule fois, lors de son installation, ou si vous allez changer de setup. Sinon, vous avez le bouton On/Off à l’arrière, en plus de la possibilité d’ajouter un Kill Switch si vous le souhaitez.

Pour le QR, comme je l’ai dit, il se base sur le D1-Spec, et est plus ou moins tiré de la compétition automobile. La connexion entre le volant et la base est des plus solides que j’ai pu tester, et je l’adore ce QR, tout comme celui de Simagic qui lui ressemble étrangement d’ailleurs.

GT DD PRO

Sensations pendant le jeu

Alors, que vaut la R12 en sim-racing ? Eh bien, c’est ce que nous allons voir. Bon, je commence par virer toute niaiserie marketing de suite : sur le site du fabricant, c’est marqué que le moteur de la R12 est un dérivé de celui de la R21. Du coup, on devrait donc avoir des sensations qui s’en rapprochent, pas vrai ? En pratique, non, ce n’est pas du tout le cas. Même si le retour de force est fin et granulé, la R12, pour moi, reste une R9 plus puissante, et ce n’est pas si mal que ça si vous voulez mon avis.

Sur piste, on ressent pratiquement tous les effets de et sur la voiture, du changement d’adhérence, aux vibreurs, en passant par les petites bosses en pleine courbe. Comme je viens de le dire, le retour de force est fin et progressif. La R12 arrive à faire la différence entre les effets de feedback qui sont faibles, et ceux qui sont forts. Cela plaira certainement aux coureurs qui veulent avoir une base très communicative, et c’est entièrement possible grâce à la R12 et aussi au software Pit House de Moza Racing. Bien évidemment, qui dit 12 nm de couple maxi, dit aussi clipping pousser plus loin, surtout avec les volants de grandes tailles (plus de 32 cm de diamètre).

 

Compatibilité

La base R12 est exclusivement compatible avec la plateforme PC et une bonne partie des périphériques que propose Moza Racing. Certains volants, surtout les premiers de Moza, ne fonctionneront pas avec la R12 à cause d’un QR non compatible.

Concernant les titres sim-racing, nous avons du ACC, AC, iRacing, WRC, F1 2022, et la liste continue comme ça. C’est plutôt complet et vous n’aurez pratiquement aucun souci avec, sauf peut être avec Forza Horizon 4 et 5, mais un passage par les paramètres du jeu et de Pit House devrait régler tout ça.

GT DD PRO

Rapport qualité-prix

Actuellement, cette base coûte 560 $ en HT sur le site du fabricant chinois avec une petite remise. Sinon chez le distributeur français de Moza Racing, la R12 s’échange contre 649 € TTC, ce qui est franchement un très bon prix si on la compare à une Fanatec ClubSport DD qui développe elle-aussi 12 nm de couple, mais en constant et coûte tout de même 800 €. En ce qui me concerne, la Moza R12 possède un très bon rapport qualité-prix, même avec ses quelques défauts, notamment le QR non compatible avec tous les volants de la marque.

 

Mon verdict

Si vous êtes à la recherche d’une très bonne base Direct Drive qui développe plus de 10 nm de couple, je vous conseille la R12 sans la moindre hésitation. Entre puissance, retour de force à la fois fin et granulé, de très bonnes sensations de conduite et une excellente qualité de fabrication, sans oublier un prix vraiment attractif, la R12 a tout pour plaire aux coureurs.

Qui plus est, le QR de cette base écarte toute flexion de l’équation, et cette sensation de stabilité est décuplée grâce à un arbre de transmission limite en acier. Cette base est juste très bonne en ce qui me concerne, même s’il y a clairement une segmentation dans les volants qui sont compatibles avec.

gt dd pro

Moza R12

Puissance, retour de force fin et excellentes sensations

Notez cet article

Vous risquez également d’aimer…

Moza R5 : Test & Avis

Moza R5 : Test & Avis

Moza R5Avantages Base Direct Drive développant 5.5 nm Caisson entièrement en aluminium Format compact Très bonnes...

Moza R16 : Test & Avis

Moza R16 : Test & Avis

Moza R16Avantages Moteur Direct Drive développant 16 nm de couple Option de montage frontale Très bonne compatibilité...

Moza R21 : Test & Avis

Moza R21 : Test & Avis

Moza 21Avantages Excellente qualité de fabrication Couple maxi de 21 nm Retour de force puissant et ultra communicatif...

Simagic M10 : Test & Avis

Simagic M10 : Test & Avis

Simagic M10Avantages Base Direct Drive de 10 nm de couple Excellente qualité de fabrication Matériaux prémiums...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

FANATEC : La meilleure marque Sim Racing
This is default text for notification bar