Moza R5 : Test & Avis

Sim Racer

Pilote e-sport & Passionné de Sim Racing, j’ai décidé de partager ma passion sur ce site web.

Moza R5

Avantages

  • Base Direct Drive développant 5.5 nm
  • Caisson entièrement en aluminium
  • Format compact
  • Très bonnes sensations de conduite

Inconvénients

  • Un peu de flou en réglage d’usine
  • Ecosystème plutôt limité, surtout au niveau du QR de cette base

Notre note : 9.6/10

Cela ne fait que quelques années que le fabricant chinois de périphériques sim-racing Moza Racing est actif sur le segment que nous aimons tant. Vous n’êtes pas sans savoir que le milieu du sim-racing est très compétitif, avec de nombreuses marques actives depuis plusieurs années, parfois plus de 20 ans pour des noms comme Logitech, Thrustmaster ou bien Fanatec.

Bien évidemment, pour prospérer sur un marché, vous devez avoir de l’expérience dans le domaine, ou bien proposer des produits qui sont innovants et bien placés niveau prix. Pour Moza Racing, son expérience dans le domaine provient plutôt de sa compagnie mère qui développe et commercialise des stabilisateurs pour caméra et appareil photo. Mais la force de Moza Racing c’est son innovation et ses prix assez agressifs face à la concurrence.

Parmi le catalogue du fabricant chinois qui n’est pas vraiment aussi large que celui de la concurrence, on retrouve une base qui vise clairement la plus populaire de Fanatec. Il s’agit de la Moza R5 développant 5.5 nm de couple et qui compte tout faire pour arracher des parts de marché à la CSL DD. Dans ce qui suit, je vais vous présenter la R5 tout en vous donnant ses points forts et quelques points faibles, en plus de vous dire ce que j’en pense.

 

Caractéristiques principales et techniques de la base

  • Base DD qui développe 5.5 nm de couple maxi
  • Compatible uniquement avec les PC et ses titres sim-racing
  • Construction en aluminium issu de l’industrie aéronautique
  • Angle de rotation infini
  • Format compact avec seulement 15.7 x 12.4 x 17.4 cm
  • QR tiré de la compétition automobile avec connexion sans-fil au volant

 

Design

Comme pour Fanatec et sa CSL DD (déclinée en 2 niveaux de puissance), la base R5 de Moza Racing est à la fois compacte, plutôt légère et partage le même design que les R12, la R9 et R3. La forme générale de cette base, enfin plutôt ces bases, ressemble à celle de la lettre « X », avec un arbre de transmission qui en sort par le devant.

La couleur de la R5 est entièrement noire, avec des logos de la marque sur les côtés et sur la face avant qui sont en blanc. Je dois avouer que la R5 et les autres « petites » bases de Moza Racing s’inspirent de la Fanatec CSL DD, du moins pour leur caisson. Globalement, c’est beau, discret et ira parfaitement avec de nombreux setups sim-racing.

GT DD PRO

Personnalisation du montage

Etant donné que la Moza R5 ne développe que 5.5 nm de couple maxi, vous pouvez facilement monter cette base sur du mobilier, comme un bureau, grâce à la pince que vend le fabricant chinois. Cette pince, ou « Table Clamp », est sous forme d’une plaque où se fixera la base par le dessous, et deux grosses vis qui iront se positionner sur le mobilier. Niveau stabilité, ça ne bougera pas tant que vous fixez correctement la pince à une table ou un bureau.

Bien évidemment, vous avez la possibilité de monter la R5 sur un cockpit, châssis ou bien un stand via une plaque frontale. Moza s’est rapidement fait un nom dans l’industrie du sim-racing et pratiquement tous ses produits sont compatibles avec de nombreux châssis sim-racing.

Pour les volants de la marque, nous avons un QR tiré de la compétition et qui est plus ou moins le même utilisé par Simagic. Cependant, j’ai rapidement remarqué que ce QR était spécifique à la R5, et que si vous avez déjà un ancien volant de Moza, ce dernier ne pourra pas être utilisé sur la petite base du fabricant. Honnêtement, je ne comprends pas cette segmentation de sa propre gamme, surtout lorsqu’il s’agit d’un QR qui va inévitablement limiter les choix des pilotes, sans compter sur le fait d’en faire fuir certains. Fanatec, par exemple, ne propose qu’un seul QR, enfin 2 interchangeables, pour tous ses produits, de la base la moins chère CSL DD, à la Podium DD2 qui coûte un bras.

 

Fabrication et finition

Etant donné que la concurrence est rude en face de la R5, le fabricant chinois se devait donc d’utiliser des matériaux prémiums pour sa petite base. Nous avons droit à de l’aluminium issu de l’industrie aéronautique pour le caisson, avec une excellente qualité de fabrication, de même qu’une finition irréprochable.

La couleur noire mate domine cette base, avec un peu de brillant sur la partie de l’arbre de transmission qui vient se marier avec le QR. Là encore, niveau peinture, c’est très bien fini, sans aucune bavure ou défaut.

 

Prise en main de la base

Je n’ai pas grand-chose à dire sur la prise en main de la R5 étant donné que c’est une base et que vous allez la toucher que pour l’installer et l’allumer. Cependant, l’utilisation de l’aluminium permet de non seulement optimiser le refroidissement passif du moteur et de l’électronique, mais rend cette base très légère. Sur la balance, la R5 ne fait que 3.5 kg, ce qui fait une grosse différence face aux 5.5 kg d’une CSL DD par exemple.

Concernant l’installation d’un volant, le QR est très performant et facile à utiliser, et c’est normal vu qu’il s’inspire de ceux utilisés en compétition automobile et est quasi identique à celui de Simagic. Vous tirez sur la bague, alignez le volant et emboîtez le tout. C’est rapide et la connexion est indéniablement l’une des plus solides que j’ai pu tester.

GT DD PRO

Sensations pendant le jeu

Je passe maintenant aux sensations que procure cette petite base de Moza Racing. Avant toute chose, le fabricant chinois met à notre disposition un software (Pit House) très complet qui permet de régler et paramétrer plus ou moins tout le comportement de la base DD. Je vous dis cela car par défaut, vous allez sentir du flou de temps en temps en conduisant avec la R5, notamment au niveau des pertes d’adhérence.

Une fois que vos réglages sont au point, la R5 est très communicative, avec un retour de force à la fois fin et assez puissant. Bon, je dois avouer que les 5.5 nm de couple ne font pas le poids face à une R9 ou une CSL DD avec boost kit, mais ça tient la route face à des T-GT II et une CSL DD de 5 nm.

Le feedback est précis lorsque vous avez vos réglages, avec une communication de pratiquement tout ce que fait la voiture que vous avez en face, que ce soit les bosses, les bumps, les collisions, les courbes, les transferts de masse et tout le toutim. Honnêtement, la R5 est une excellente concurrente à ce qui se fait de mieux sur le segment, à savoir la CSL DD.

 

Compatibilité

La R5 est une base exclusivement compatible avec la plateforme PC et ses titres sim-racing. Du coup, vous n’aurez aucun souci avec des ACC, AC, iRacing ou même Forza Motorsport. Cependant, vous remarquerez un comportement plutôt bizarre avec les Forza Horizon 4 et 5, et c’est tout à fait normal étant donné que la physique de ses deux titres ne communique pas super bien avec les bases de Moza Racing. Mais ne vous inquiétez surtout pas, car un passage par Pit House et les commandes du jeu régleront ce problème assez rapidement.

Concernant l’écosystème de Moza, c’est une toute autre histoire, car il y a clairement une compartimentalisation de produits, surtout au niveau des volants et de leur QR. Du coup, la R5 ne pourra pas accueillir les anciens volants GS ou CS par exemple, et c’est vraiment dommage à mon sens.

GT DD PRO

Rapport qualité-prix

En fonction de votre boutique en ligne préférée, la Moza R5 s’échange contre environ 350 €, exactement comme la CSL DD de 5 nm. Si on considère ce prix de référence, les sensations que procure la R5 et sa qualité de fabrication, son rapport qualité-prix est plutôt bon lorsque vous vous montez un setup sim-racing. 

 

Mon verdict

La R5 de Moza Racing s’est avérée être une très bonne base à utiliser en sim-racing, surtout pour les coureurs qui viennent d’un setup à entraînement par courroie ou engrenage. Les 5.5 nm de couple sont largement suffisants pour vous offrir une bonne immersion sur pratiquement tous les titres sim-racing du moment.

Cependant, cette base a ses limites, notamment au niveau d’upgrade. Si les 5.5 nm de couple ne vous suffisent plus, vous ne pourrez que changer de base et passer à la R9, ce qui est franchement dommage, surtout que Fanatec permet d’upgrader sa CSL DD avec le boost kit.

Mais bon, si vous pensez que la R5 va suffire, alors vous pouvez foncer sans trop réfléchir.

gt dd pro

Moza R5

Une très bonne base de 5.5nm

5/5 - (1 vote)

Vous risquez également d’aimer…

Moza R16 : Test & Avis

Moza R16 : Test & Avis

Moza R16Avantages Moteur Direct Drive développant 16 nm de couple Option de montage frontale Très bonne compatibilité...

Moza R12 : Test & Avis

Moza R12 : Test & Avis

Moza R12Avantages Excellente qualité de fabrication Très bonne sensation de conduite Software complet Plus à l’aise...

Moza R21 : Test & Avis

Moza R21 : Test & Avis

Moza 21Avantages Excellente qualité de fabrication Couple maxi de 21 nm Retour de force puissant et ultra communicatif...

Simagic M10 : Test & Avis

Simagic M10 : Test & Avis

Simagic M10Avantages Base Direct Drive de 10 nm de couple Excellente qualité de fabrication Matériaux prémiums...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

FANATEC : La meilleure marque Sim Racing
This is default text for notification bar